28 octobre 2007

Hier c'était bien mais pas tant que ça. L'impression d'être extérieure à la scène, à tout ce qui se passait autour de moi. Comme si tout se déroulait sans moi. On s'explose la tête à coup de fumées apaisantes. Et on ne s'embrasse même plus. Chacun était dans son monde. Et j'oubliais la douleur et le vide. J'me suis encore endormie dans ses bras, et je n'arrive plus à me réveiller seule, j'ai besoin qu'il soit là. J'aime tellement me réveiller avant lui et le regarder dormir comme un enfant. Sa lèvre supérieure relevée, ses cheveux... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2007

Ma mami va s'faire opérer. Instestin perçé. J'ai tellement peur qu'elle y reste, qu'il ne lui reste plus vraiment de temps à vivre. Elle est si fragile, elle avait pas besoin d'ça en plus. Elle reprèsente la famille, cette famille qui s'décompose au fur et à mesure.. Encore une chose qui vient m'angoisser. J'ai besoin d'partir, je perds pied et j'supporterai pas d'revivre les années passées. J'suis plus capable de m'en sortir, j'ai plus la force. J'préfère me laisse couler.. en espèrant que quelqun m'attrappera la main avant qu'il ne... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 11:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2007

J'suis en train d'couler. Le fond n'est pas si loin, mais je n'ai pas l'impression qu'il m'fera rebondir. Aujourd'hui j'ai craquée en plein cours d'anglais. J'ai pas pu retenir les larmes. Et je n'sais même pas pourquoi elles ont commencé à couler. La seule chose que je sais c'est que j'arrivais plus à m'arrêter et que j'avais trop de pensées qui m'arrivaient d'un coup. Impossible de faire le vide. Dès que je commençais à me calmer, tout revenait. J'me suis pris une grosse claque dans la gueule, j'pensais pouvoir me retenir, me... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 19:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2007

On nous demande de choisir une voie, un métier, une école. Alors qu'on est encore que des gamins. Et après ? Après on nous refuse l'entrée parce que justement, on est des gamins. Pourquoi ? Trop jeune, au revoir. Merci, merci vraiment. Merci de briser nos rêves et nos espoirs. Merci d'nous foutre en stress alors qu'on a enfin trouvé sa voie. Alors ouais quand il dit que j'finirai rmiste, dans un ptit hlm, avec 5 gamins sur les bras, un mari macho et alcoolique (avec tatoué I love mum s'il-vous-plait), roulant dans une renault 5... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2007

Parfois on croit que tout va bien, et puis on s'aperçoit qu'on s'trompe. Et une fois encore j'ai tord. Cette fois j'envoie tout le monde balader. Et ça n'me ressemble pas, moi qui ne sait pas me mettre en colère, ni faire la tête. Et je ris. Le masque est facile. Le jeu bien trop évident. Mais on s'en fout, puisque ça marche. Je ris et j'oublie. Rien ne va sûrment plus en fait. Et je n'sais plus pourquoi. Le manque de nicotine, peut-être. L'accumulation de toutes ces ptites choses qui blessent mais qu'on s'empresse d'avaler sans rien... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2007

Je croyais que j'étais guérrie. Guérrie du passé et de tous les non-dits. Guérrie des souvenirs et de ces gens qui n'me hantent plus. Seulement j'me suis trompée. Un détail et tout remonte à la surface. Y'a cette demoiselle si loin de moi mais qui m'touche tellement. Y'a ces mots qui font mal et qui rappellent les miens. Y'a toute cette merde qui remonte d'un coup et qui m'fout la gerbe. Et puis le vaccin est arrivé. Le vaccin contre la grippe qu'on offre à tous ceux qu'ont des pathologies, qu'ils disent. Quelle générosité, ça ferait... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2007

Démollie. On trouve toujours des subtituts. Sauf que je ne sombrerai plus. J'ai mal, mal pour eux. Je commence même à avoir peur. Trop d'souvnirs qui se répèteront s'ils ne s'arrêtent pas. Je les vois changer sous mes yeux et je ne fais rien. Je ne m'en veux même pas. J'ai appris à m'en sortir seule, ils devront faire pareil. J'les aiderai pas, et de toute manière ils ne m'écouteraient plus. On n'a pas de limites, on fait toujours dans l'excès, mais eux ça leur jouera des tours. Ils ne savent pas s'arrêter, ils sont partis dans leur... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2007

Dis-moi que tu ne partiras pas. Dis-moi que tout ça n'est pas illusoire. Promet-moi de me laisser t'aimer. Promet-moi de m'aimer aussi. Les promesses ce n'est rien que du vent, mais dans ta bouche, elle prendraient toute leur importance. Tu vois j'suis là, je ne me défile pas, je ne fuis plus. Tu sais j'pourrai tomber amoureuse, et tu sais c'est rare. J'suis prête à beaucoup d'choses. J'ai décidé d'mettre fin à ce carnage sexuel. J'peux être fidèle aussi. Abandonner cette liberté, jusqu'au prochain. Y'a des étoiles dans tes yeux et ça... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 octobre 2007

Husserl a écrit "Etre c'est être dans le monde".Mais être et vivre dans le monde, n'est-ce pas être confronté à l'influence de ce et ceux qui le composent ?N'est-ce pas subir une pression par rapport à ce qu'on est, et ce qu'on doit être ?N'est-ce pas subir la dictature d'un idéal ?
Posté par lutopiste à 12:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2007

Ils entrent, disent bonjour à une jeune-femme assise au comptoir, et filent s'asseoir à une table. Il commence à lui parler, elle sourit et le regarde tendrement. Elle le dévore des yeux, elle n'peut pas s'en empêcher. Et il lui rend ses sourires. Ils discutent et plaisantent. Ils jouent du regard et de signes. Il remet son sweat et va payer, elle le suit. Ils partent. On les retrouve au jardin. Elle est assise en tailleur sur un banc, il est allongé et sa tête est posée sur les genoux de la demoiselle. Elle le caresse du bout des... [Lire la suite]
Posté par lutopiste à 20:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]