28 octobre 2007

Hier c'était bien mais pas tant que ça. L'impression d'être extérieure à la scène, à tout ce qui se passait autour de moi. Comme si tout se déroulait sans moi. On s'explose la tête à coup de fumées apaisantes. Et on ne s'embrasse même plus. Chacun était dans son monde. Et j'oubliais la douleur et le vide. J'me suis encore endormie dans ses bras, et je n'arrive plus à me réveiller seule, j'ai besoin qu'il soit là. J'aime tellement me réveiller avant lui et le regarder dormir comme un enfant. Sa lèvre supérieure relevée, ses cheveux emmèlès, et son souffle irrégulier. Le caresser du bout des doigts et l'embrasser du bout des lèvres pour ne pas le réveiller. Attendre qu'il ouvre enfin les yeux et qu'il me prenne dans ses bras. Qu'il me serre fort. J'me sens protégée dans ces moments là, j'ai besoin qu'on soit près de moi et qu'on ne me lâche plus la main. J'ai trop joué avec ma liberté, j'ai trop demandé d'indépendance, j'ai toujours voulu m'en sortir seule et maintenant j'demande qu'il soit là, et qu'il ne me quitte plus. Y'a une place vide qui n'demande qu'à être trouvée, tu sais...

Posté par lutopiste à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hier c'était bien mais pas tant que ça.

Nouveau commentaire